Quel soutien-gorge post-opératoire choisir après une opération ?

Après chaque opération de la poitrine, comme l’augmentation ou diminution mammaire désormais courantes, il est indispensable de porter un soutien-gorge post-opératoire. Kezako… tout simplement un soutien-gorge qui bénéficie d’une contention plus importante qu’un sous-vêtement classique et qui assure ainsi un maintien ferme de la poitrine. Tout simplement ? He bien non justement car la plupart des femmes qui se sont fait opérer des seins vous le diront, un grand nombre de modèles n’est tout simplement pas adapté ni confortable.

Pourtant durant la période qui suit l’opération cette zone du corps est particulièrement sensible et mériterait toutes les attentions : il faut en prendre encore plus soin ! Alors quelles sont les caractéristiques à vérifier en premier pour s’assurer que votre brassière de contention sera adaptée et de qualité, qu’est ce qui la différencie d’une brassière ordinaire ?

 

Quelles sont les spécificités d’un bon soutien-gorge post-opératoire ?

En simplifiant on peut considérer qu’un bon soutien-gorge post-chirurgical est une brassière qui assurera son rôle médical tout en étant confortable.

Il doit avant tout apporter une contention ferme et efficace. Celle-ci doit être garantie mais se faire en douceur : avec un effet compressif trop prononcé vous serez constamment gênés dans vos mouvements et ressentirez une sensation d’écrasement tout au long de la journée. Avec une compression trop juste cette fois les seins ne seront pas suffisamment maintenus et c’est le résultat final qui risque de ne pas correspondre à vos attentes, en plus de risques de complications durant la convalescence. Votre choix doit donc se porter sur un produit qui permet de régler précisément la contention.

Le maintien doit être parfait sans compression exagérée. Vous ne devez pas avoir l’impression de porter un soutien-gorge trop petit parce que trop serré, que votre respiration se fait plus difficilement, qu’il vous empêche de dormir ou tout simplement n’avoir qu’une hâte : l’enlever ! Ce n’est pas normal, les seins doivent être soutenus correctement et maintenus en place mais sans excès non plus.

Evidemment après une opération esthétique ou chirurgicale des douleurs apparaissent et on n’est pas au mieux de sa forme mais la première semaine passée vous devez vous sentir bien et être capable de vaquer à vos occupations quasi normalement.

Il est indispensable que les coutures soient le plus plates possible afin d’éviter les irritations et jamais placées au niveau des cicatrices. Rien de plus désagréable que de sentir le tissu frotter la peau à chaque mouvement, croyez-moi ! Les armatures sont aussi à proscrire. Une brassière de contention de qualité doit procurer un effet seconde peau et pas devenir un calvaire en raison de points de pression mal pensés. Vous la porterez régulièrement, il est donc essentiel de se sentir bien dedans.

Pour des raisons évidentes, l’ouverture et la fermeture doivent être très faciles et s’effectuer sur le devant. Cela facilitera non seulement la tâche du personnel médical durant l’intervention chirurgicale, mais surtout votre quotidien lorsque vous devrez l’enlever pour le laver ou vous nettoyer. Des réglages variés permettant d’ajuster le maintien ou la hauteur durant la période de convalescence, et de s’adapter aux différentes morphologies, représentent aussi un gros plus.

Etant donné que vous le porterez jour et nuit, la matière utilisée doit également laisser respirer les zones opérées tout en évitant la sudation au maximum. Evitez les matières rèches pour privilégier l’élasthane ou sa variante synthétique le Lycra.

Pour la même raison il doit procurer une sensation générale de confort, ce qui est trop rarement le cas : on est au 21ème siècle et tout à fait capables de faire des brassières de contention agréables à porter.

La période qui suit une opération de chirurgie esthétique est toujours très contraignante et c’est pourquoi chaque soutien-gorge post-opératoire Embody a fait l’objet de ces réflexions et bénéficie de ces améliorations pour vous faciliter la vie. En même temps on s’est dit que vous vouliez aussi vous sentir belles et un soin tout particulier a été porté à l’esthétique avec l’ajout de dentelle de Calais, de broderies, matières nobles ou divers détails esthétiques.

 

Pourquoi est-il indispensable de porter un soutien-gorge de contention après une opération de la poitrine ?

Il est indispensable que la poitrine soit parfaitement maintenue afin qu’elle ne bouge pas du tout. Le maintien permet non seulement de contenir les douleurs durant la période de convalescence mais aussi de favoriser la cicatrisation en maintenant la poitrine en place. Si elle bouge non seulement cela peut vous faire mal mais surtout les tissus ne pourront pas se « résorber » correctement : la cicatrisation va mettre davantage de temps et les cicatrices peuvent être plus visibles au terme du processus.

Il maintient aussi les implants en place même lorsque vous effectuez des mouvements variés durant la journée : indispensable pour que la forme de votre poitrine soit irréprochable à la fin de la période post-opératoire. De la même façon il limite l’apparition d’oedèmes et de gonflements, qui demeurent inévitables mais peuvent être contenus avec une brassière adaptée.

« En conclusion le soutien-gorge post-opératoire améliore le résultat final, réduit les douleurs tout en accélérant la cicatrisation et en vous laissant plus libre de vos mouvements. »

 

Combien de temps faut-il porter le soutien-gorge après l’opération ?

Cela dépend évidemment de l’opération et seul votre chirurgien pourra vous recommander la durée nécessaire qui convient le mieux à votre cas, néanmoins la période conseillée est généralement comprise entre 4 et 8 semaines après l’intervention chirurgicale. Cette période peut parfois se prolonger de quelques semaines avec un port de la brassière une partie de la journée (la nuit généralement).

 

Avec l’accord de votre médecin, vous pourrez, passé ce délai, reporter des soutiens-gorge ordinaires dans un cadre d’activités standards. En revanche il est conseillé de remettre la brassière post-opératoire dès que vous pratiquerez une activité physique plus intense notamment si vous pratiquez un sport (les tissus sont encore fragiles et il convient d’être prudent, cela évite surtout aux prothèses de se déplacer et permet d’éviter de petites douleurs éventuelles durant l’exercice).

En résumant, quels sont les points à vérifier pour acheter une brassière post-opératoire de qualité ?

Un maintien ferme des seins et une contention efficace et ajustable sont les principaux critères à retenir.  Ca ne suffira cependant pas pour vous sentir à l’aise et il est préférable d’opter pour un modèle doté de bretelles réglables pour garder la poitrine bien droite et à sa hauteur naturelle, d’une fermeture facile sur le devant, d’une matière légère qui laisse respirer le corps, divers réglages qui permettent d’ajuster la brassière durant la période post-opératoire (par exemple la fermeture coulissante devant, le bandeau mammaire et les attaches sur les côtés), des coutures plates et l’absence de points de pression gênants, et bien sûr une sensation de confort durable.

 

On arrive au terme de cette première partie du dossier sur les soutiens-gorge post-opératoires mais ce n’est pas fini ! On répond à toutes vos autres questions dans la seconde partie de l’article : 10 conseils sur les soutiens-gorge de contention et l’opération mammaire. Vous voulez savoir quels vêtements vous pourrez porter avec votre nouvelle brassière, quelle taille choisir, la position idéale pour dormir, quand vous pourrez reprendre le travail ou le sport ? On vous dit tout ou presque.

Partager cette publication

Produits connexes

commentaires (0)

Aucun commentaire pour le moment

Nouveau commentaire